FLASH INFOS Le Ministère de la Ville Organise les 27 et 28 Février 2020, en prélude au Sommet Afrique-France 2020 sur les Villes Durables de Bordeaux , les Rencontres d'Abidjan sur les Villes Durables (RAVD) au Sofitel Hôtel Ivoire.
Vous êtes ici : Accueil / Actualité Ministère de la Ville/Rencontres d’Abidjan - L’Afrique se dote d’un support sur les Villes Durables avant Bordeaux 2020

Ministère de la Ville/Rencontres d’Abidjan - L’Afrique se dote d’un support sur les Villes Durables avant Bordeaux 2020

par le / 0 Commentaire(s) / 4725 vues / Ven 28 Fév 2020

« Il nous faut agir vite et ensemble face à l’urbanisation galopante et mal maitrisée ! » , déclarait le Ministre François Albert Amichia lors de la cérémonie d’ouverture des Rencontres d’Abidjan sur les Villes Durables, le jeudi 27 février 2020, à Sofitel Hôtel Ivoire-Abidjan. Et c’est avec cette diligence que, deux jours durant, l’ensemble des acteurs d’Afrique francophone et de France, engagés sur les questions urbaines, ont échangé et partagé leurs positions et solutions en vue d’adopter une démarche commune pour des villes durables africaines.

La « Déclaration d’Abidjan sur les Villes Durables Africaines », a été déchiffrée, au terme des Rencontres, ce vendredi 28 février 2020, par Mina Azerki, représentant Nouzha Bouchareb, Ministre Marocaine en charge de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville. Cette déclaration reconnaît le rôle primordial joué par les villes et les collectivités qui sont des acteurs de premier plan dans le développement durable par leur capacité à contribuer à la prise en charge des enjeux de l’urbanisation et à la prise en charge des enjeux du développement. Cette déclaration voit également le prochain sommet Afrique-France comme une réelle opportunité pour promouvoir des modèles de développement de villes durables en Afrique en engageant des actions de transformation d’ampleur. C’est pourquoi, il a été décidé d’encourager les gouvernements centraux à élaborer et à mettre en œuvre des politiques nationales dédiées à la Ville, à l’instar de la Côte d’Ivoire, afin de définir les orientations générales pour l’émergence de villes intelligentes, résilientes et les mécanismes de financement et de fourniture d’infrastructures et de services abordables générateurs d’opportunités et d’emplois pour la jeunesse. Au vu de tout cela, les participants se sont engagés à restaurer et à assurer le bon fonctionnement des écosystèmes urbains ; à soutenir l’économie circulaire comme un levier de création d’emplois et de promotion de la stratégie de croissance verte. Il se sont aussi engagés à permettre et encourager la participation concrète des femmes et des jeunes au cœur des futures politiques et actions urbaines de promotion de l’économie verte en appelant à participer activement au sommet Afrique-France sur la ville.

Des conclusions qui ont réjoui le Ministre François Albert Amichia. Pour lui, la mise en place prochaine du réseau des ministres africains en charge des villes, est un fort marqueur de leur volonté d’accélérer la transformation des centres urbains, dans toutes leurs diversités au profit du développement durable du continent africain. Il a tenu à traduire ses remerciements, ainsi que ceux du gouvernement ivoirien, à l’ensemble des participants qui ont effectué le déplacement d’Abidjan. « J’ai tenu à m’étaler en remerciements parce que c’est l’attitude qui sied à cette circonstance. La déclaration que nous venons d’adopter et qui porte nos espoirs pour les villes africaines durables, décidées à se transformer à partir de paradigmes nouveaux et s’offrant les moyens humains, techniques et financiers pour y arriver, mettent en lumière toutes nos attentes et posent les urgences auxquelles nous devons tous faire face » a-t-il indiqué.

Face au défi du financement des villes durables, Robert Beugré Mambé, Ministre-gouverneur du District d’Abidjan et membre fondateur du Fonds Mondial pour le Développement des Villes (FMDV), s’est engagé à aider le Ministre François Amichia, dans la recherche de solutions pour le financement de la politique nationale de la ville.

Sept sessions thématiques parmi lesquelles la résilience des villes face au changement climatique, la planification et l’aménagement des villes durables, le financement des villes et de ses infrastructures afin de permettre l’accès aux services abordables et la valorisation de la place des femmes au sein des villes de demain ont meublé ces assises.

Des conclusions qui sont été consolidées dans la « Déclaration d’Abidjan sur les Villes Durables » et qui seront portées au Président de la république, Son Excellence Alassane Ouattara, en vue de les présenter en communication au Conseil des Chefs d’Etats de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa).

mdv@ville.ci
www.ville.ci


0 Commentaire(s)

Ajouter un Commmentaire a ce article

NB: Votre Email ne sera pas publié